Les verres et les carafes

Lorsque l'on boit un alcool (et peu importe l'alccol) il est de mise de choisir le bon verre pour déguster ce nectar. Ainsi, on ne boira pas un whisky dans une flûte ou du champagne dans un verre à fond plat. Pourquoi ? Chaque verre est conçu pour faire ressortir les arômes, les parfums et les sensations de la boisson. En ne respectant pas ces conseils, vous risquez de moins ressentir les arômes, voire de les tuer (oui le terme est fort...) 

 

Voici l'explication de l'utilisation d'un flûte pour déguster du champagne : la flûte possède des bords très haut qui facilitent la remontée du dioxyde de carbone et par la même occasion les bulles. Plus les bulles ont de l'espace pour remonter, plus elles font grossir et, en éclatant produire un remous qui va libérer tous les arômes du champagne. Ce n'est donc pas anodin.

Mais cela, c'était avant que les professionnels donnent leur avis sur la question :

"Dans quel verre doit-on boire du champagne ?" (sous-entendant flûte ou coupe)

 

Aucun des deux vous répondront-ils : la flûte est trop étroite laissant peu le loisir de découvrir les arômes du champagne sans se faire piquer le nez et la coupe est trop large ce qui a pour fâcheuse conséquence de les laisser s'échapper. Le verre idéal serait donc : un verre à vin, mais un peu spécial tout de même. Assez haut pour laisser remonter les bulles, assez large pour ne pas piquer le nez et assez arrondi.