Le cidre : Normand ou Breton, il est bon

Et oui, de la même manière que les Normands et les Bretons se disputent l'appropriation du Mont-Saint-Michel, ils le font également pour le cidre.

Mais je vais couper court à tout débat (et loin de moi l'idée de favoriser telle ou telle région) mais le cidre n'est pas Breton. En réalité la vraie question est plutôt : est-il Normand ou... Basque ?

En effet, le cidre est apparu au XIV ème siècle en Bretagne, soit 3 siècles après son apparition en Normandie vers 1080. En revanche, il serait apparu aussi au XI ème siècle sur la côte basque. 

Pour clore le débat, on peut simplement penser qu'il est apparu dans deux régions différentes (et même plus car on en a croisé en Egypte et en Grèce) au même moment et sous des formules bien distinctes. Leurs goûts sont d'ailleurs bien dissemblables pour les connaisseurs.

Fabrication du cidre

Le cidre s'obtient en laissant fermenter du jus de pomme. Il est généralement peu alcoolisé (entre 2° et 8° d'alcool) mais on a déjà vu des cidres titrer à plus de 10° lorsqu'il est fait de manière artisanale). La fabrication de ce nectar étant on ne peut plus simple, la différence entre deux cidres va se jouer sur la variété de pomme utilisée. Il en existe plus de 400 en France, les producteurs ont donc de quoi se différencier. 

La récolte des pommes

Elle commence dans la deuxième moitié du mois de septembre. Contrairement à d'autres cueillettes, on commence par récolter les fruits tombés des arbres qui sont à maturité parfaite (et en faisant attention de ne pas les laisser trop longtemps à terre). Il est important d'avoir retiré au préalables tout élément pouvant nuire à la qualité de ces fruits tombés (pommes pourries, branches, feuilles mortes...).

Les pommes sont ensuite entreposées afin de terminer leur maturation.

Le broyage des pommes à cidre

En cas de fabrication artisanale (et après avoir lavé les fruits), cette étape consiste à broyer les fruits dans un bassin via une roue circulaire tirée par un animal (généralement un cheval). Cela a pour but d'extraire le jus des pommes et sa puple. On peut également utiliser un appareil appelé grugeoir (et qui a la même utilité).

Le cuvage (ou marcage)

Après l'extraction du jus et de la pulpe des pommes, on le stocke dans de grandes cuves pendant seulement quelques heures pour que le jus. Cette opération a plusieurs vertus mais on peut retenir seulement qu'elle a pour but d'améliorer la coloration du cidre ainsi que les arômes naturels des pommes.

Le pressurage

C'est l'étape ou l'on presse la pulpe de pomme pour en extraire uniquement le jus. Pour la fabrication de cidre de manière artisanale, on utilise un pressoir à vis.